top of page

COMMUNIQUÉ OFFICIEL

Le sport niortais prend aujourd’hui acte de la décision de la mairie de Niort quant à son maintien de couper l’eau chaude pour ses infrastructures sportives intérieures.


Pour rappel du contexte, l’eau chaude, voire l’eau tout court, fut coupée depuis le jeudi 1er décembre dernier dans l’ensemble des infrastructures sportives niortaises à l’exception du stade René Gaillard. Le chauffage des salles de sport a lui aussi été baissé pour une température à 12°C. Ces décisions ne découlent d’aucune concertation auprès des différents clubs.

Lors des réunions organisées par la mairie de Niort et la Communauté d’Agglomeration du Niortais, ces derniers sont revenus sur la mesure consistant à couper l’eau chaude pour les sports en extérieur. Cependant, l’eau restera froide et le chauffage maintenu à 12°C pour les gymnases.


L’ensemble du sport niortais est scandalisé par cette décision. Bien que nous comprenions tous les enjeux climatiques et la conjoncture économique actuelle, nous reprochons un manque de considération et de communication auprès des clubs.


L’impact de cette décision est bien plus important que le simple confort de nos sportifs et sportives. En effet :

⁃ La douche fait partie intégrante de la pratique sportive. Nos encadrants travaillent depuis toujours à l’éducation de nos sportifs en ce sens, et cette habitude a déjà été malmenée par la crise du Covid-19.

⁃ L’image de nos clubs auprès des équipes adverses est mise à mal. Il est plus que difficile d’expliquer aux équipes venant de rouler plusieurs heures, qu’elles rentreront chez elles sans avoir pu se doucher après l’effort.

⁃ Des minimums de température sont imposés dans certaines fédérations sportives, notamment pour le Handball, le Basket ou le Volley pour ne citer qu’eux. Une salle chauffée à 12°C peut entraîner des glissades par condensation mais aussi des blessures et les équipes adverses peuvent se réserver le droit de ne pas jouer le match.

⁃ Une perte certaine pour les clubs qui voient leurs sportifs partir dès l’issue des compétitions, quand les moments de convivialité ne sont plus possibles soit par manque de chauffage, soit par incapacité à se doucher.


Nous nous interrogeons alors sur le slogan scandé par la mairie « Niort, la ville de tous les sports ». Pourquoi la ville de tous les sports fait elle le choix de sacrifier ses sportifs et ses clubs ? Pourquoi la ville de tous les sports n’a t-elle pas travaillé avec ses clubs à la recherche d’une solution ? Pourquoi la ville de tous les sports n’a t-elle pas communiqué sa décision et son application à ses clubs en amont, afin de leur permettre d’anticiper la gestion des compétitions ?


Quelle image du sport renvoyons-nous, 2 ans avant les Jeux Olympiques, 2 ans avant d’accueillir des délégations sportives dans notre ville ? Comment pouvons-nous prétendre aimer le sport et être fier de sa pratique, quand il n’est finalement pas une priorité lorsqu’il est question de choix budgétaires ?


Nous croyons tous fermement aux bénéfices que le sport a sur la population niortaise. Nous partageons tous des valeurs communes. Nous tentons tous d’éduquer les jeunes et moins jeunes à nos sports. Nous essayons tous de rassembler nos adhérents autour de nos passions communes. L’inflation et la période des fêtes ne doivent pas empêcher le sport niortais de battre son plein.


Le sport niortais, dans son entièreté, reste ouvert à tout travail avec la mairie. Des décisions doivent être prises dans les plus brefs délais pour tous nos sportifs, pour tous nos clubs, et pour le sport en général.


Vive le sport.


2 674 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page